Eau dure, eau douce: Comment entretenir sa piscine

En temps de forte chaleur qui ne rêve pas d’avoir une piscine pour se rafraîchir? Avoir ce privilège nécessite un entretien particulier qui va consister à obtenir un équilibre entre les trois paramètres suivants : le pH, l’alcalinité ou TAC (taux de bicarbonate) et la dureté ou TH (sels de calcium ou de magnésium). Cet équilibre est représenté par ce que l’on appelle la balance de Taylor.

En France la qualité de l’eau est très variable selon les régions. Plus généralement les eaux sont dures (calcaires) excepté dans certaines régions telles que les Vosges, la Bretagne et certaines parties du Massif Central. Une eau trop dure ou trop douce peut compliquer l’entretien d’une piscine. Il faut ainsi adapter les pratiques afin de limiter les problèmes d’entartrage des filtres et d’échangeurs thermiques, de corrosion des éléments métalliques et du béton, ainsi que d’autres conséquences d’ordre sanitaire comme l’irritation des yeux et de la peau.

Pour les piscines disposant d’un système thermique il est nécessaire de rectifier plus régulièrement le pH car l’élévation de température (chauffage) augmente les variations du pH.
Voici, dans cet article, quelques astuces et traitements pour comprendre et limiter vos problèmes.